Ecole Sainte-Geneviève de Rives

le 11 juin 2017

Histoire Labyrinthe

 

Dans le cadre du salon du livre de Rives, les élèves de la classe et ceux de CP, ont bénéficié

d'une intervenante spécialisée entre autre de la création d'histoire pour et avec les enfants.

Pour info, Amélie fait partie d'une compagnie de spectacle : « La baraque à plumes »

 

Une histoire labyrinthe est une histoire à choix multiples. Le héros part en quête d'un objet. Il rencontre différents personnages en se déplaçant dans son labyrinthe au gré de la fantaisie de l'auteur.

 

Sous forme d'ateliers tournants, les enfants ont pu créer leur propre histoire .

 

    • Recherche collective du personnage principal : Yaya le lapin et de l'objet : sa carotte

- Description du caractère du lapin : boudeur, triste, malheureux, énervé, il pleure, de mauvaise humeur, fâché.

- Recherche des personnages qu'il va rencontrer, en tenant compte du décor : des oisillons, un ours, une abeille, un âne, une vache, des araignées,un cochon, une poule, un poisson

- Coloriage du labyrinthe

Pendant la mise en commun, les enfants recherchent la phrase qui va être dite à chacun des animaux rencontrés.

« Bonjour, je suis triste, parce que j'ai perdu ma carotte : tu peux m'aider à la retrouver s'il te plaît ? »

 

      • Recherche de ce que vont répondre les animaux.

      • Dessin des personnages

      • Mise en commun : Amélie raconte l'histoire et les enfants s'entraînent à dire ensemble la phrase du lapin de façon théâtrale !

 

En fin de journée, nous avons retrouvé les CP et nous nous sommes racontés nos histoires .

 

 

Notre histoire

 

Yaya le lapin est malheureux. Il  pleure, il boude, parce qu'il a perdu sa carotte. Il dit : « maman, papa, je veux encore une carotte ! »

  • Non, il n'y en a plus, tu les a toutes mangées .

Alors, Yaya part dans la forêt pour retrouver sa carotte.

 

Vers l'arbre à trou :

- Bonjour, je suis triste, parce que j'ai perdu ma carotte : tu peux m'aider à la retrouver s'il te plaît ? 

  • Chut ! Dit la maman oiseau. Mes enfants sont en train de naître.

Le lapin repart fâché en tapant des pattes.

 

A la grotte :

    • Bonjour, je suis triste, parce que j'ai perdu ma carotte : tu peux m'aider à la retrouver s'il te plaît ? 

    • Arrête de m'embêter, grogne l'ours, je prépare à manger. Sinon, je te mets dans la poële.

Au dîner, je mangerai du gratin au miel, des haricots verts au miel, un yaourt au miel, du jus de miel. Je peux rajouter un petit lapin au miel.

Le lapin tremblant de peur, s'enfuit pour que l'ours ne le griffe pas.

 

A l'arbre couché :

    • Bonjour, je suis triste, parce que j'ai perdu ma carotte : tu peux m'aider à la retrouver s'il te plaît ? 

    • Tu m'embêtes parce que je fais la sieste, baille la, poney.

Le lapin s'en va en courant.

 

Au pont :

    • Bonjour, je suis triste, parce que j'ai perdu ma carotte : tu peux m'aider à la retrouver s'il te plaît ? 

    • Non, tu vois bien que je suis en maillot de bain, je vais ma baigner dans la rivière, dit la vache.

Le lapin part en pleurant.

 

A la chaumière :

    • Bonjour, je suis triste, parce que j'ai perdu ma carotte : tu peux m'aider à la retrouver s'il te plaît ? 

    • Non, dit le cochon. Je bois mon chocolat chaud à la noisette, dans mon fauteuil, bien au chaud. Je ne veux pas chercher ta carotte.

Le lapin s'en va en boudant.

 

Dans la labyrinthe :

    • Bonjour, je suis triste, parce que j'ai perdu ma carotte : tu peux m'aider à la retrouver s'il te plaît ? 

    • Non, disent les araignées. Mais on veut bien te piquer et après te manger.

Le lapin s'enfuit très vite, très vite.

 

Dans la rivière :

    • Bonjour, je suis triste, parce que j'ai perdu ma carotte : tu peux m'aider à la retrouver s'il te plaît ? 

    • Oups, je crois que j'ai mangé ta carotte, dit le poisson.

Alors le lapin va chercher 3 kg de carottes au supermarché.

 

 

labyrinthe 1.jpg

 

 

MSlabyrinthe 2.jpg